Se préparer avant le jeûne

Préparation pour un Jeûne

 

1) La descente alimentaire

Il est indispensable de bien se préparer avant le jeûne. Si vous venez faire votre jeûne chez nous, vous recevrez, quelques semaines avant votre arrivée, un protocole de descente alimentaire et de préparation douce à la marche (marches douces de deux heures maximum chez nous).

Les purges étant un peu violentes avant de jeûner il vaut mieux se préparer par une diète de fruits et légumes frais et crus pendant une semaine ou deux. Cela balayera délicatement les intestins et évitera la putréfaction ou les gaz qui peuvent vous donner des maux de ventre durant votre jeûne.

Mais l’un n’empêche pas l’autre…

2) La purge

Nous vous demandons de faire une purge avec du chlorure de magnesium avant de faire le jeûne pour commencer sur un intestin et un colon propres.

Si vous le pouvez, préférez une descente alimentaire plus longue et une purge naturelle à base de jus de pruneaux par exemple.

Les purgatifs sont des « poisons » que l’organisme expulse en gaspillant beaucoup d’énergie vitale pour éviter de s’empoisonner.

 

Le gros intestin n’absorbe rien que des vitamines liposolubles (B12) ou de l’eau si nécessaire. Le gros intestin est comme un sac de vidange étanche qui attend d’être vidé de son contenu.
C’est l’intestin grêle qui fait l’absorption des nutriments avec sa membrane de perméabilité sélective. Soyez sans crainte.
Ce qu’il faut éviter c’est surtout de manger du poisson ou de la viande avant de jeûner ce qui engendre de la putréfaction intestinale et des gaz malodorants et toxiques.
Il n’y a habituellement aucun mouvement intestinal durant le jeûne hydrique le système digestif est au grand repos.

Buvez environ un litre d’eau pure par jour, un verre à la fois sinon c’est inconfortable et peut retarder le sommeil.

Si vous ne buvez pas assez d’eau, l’organisme va puiser de l’eau dans ses selles qui contiennent au moins 70% d’eau. Alors les selles vont devenir de plus en plus compactes, dures et difficiles à expulser lors de la reprise alimentaire.